Anxiété et pleine conscience

Anxiété et pleine conscience

Saviez-vous que?

La pleine conscience réfère au fait d’être conscient de ce qui émerge lorsque nous sommes intentionnellement attentifs au moment présent, sans jugement de l’expérience en cours. Elle peut notamment être réalisée à travers différentes activités comme la méditation, le yoga et le tai-chi.

Alors qu’elle peut aider les enfants de tout âge n’ayant pas de besoin spécifique, elle peut aussi aider nos petits anxieux. En effet, en s’intéressant au moment présent, l’enfant ne pensera pas à l’évènement futur qui le rend anxieux. Ainsi, le niveau d’appréhension et d’anxiété qui lui est lié n’augmentera pas jusqu’à atteindre le stade de crise. De plus, la pleine conscience va permettre à l’enfant de s’approprier des stratégies pour rester, ou revenir, au calme.

Activités / stratégies du mois

Pour débuter la pleine conscience, nous vous proposons une initiation en 6 étapes.

  1. Organiser un endroit calme qui sera réservé à la pleine conscience : Vous pouvez y placer des objets qui aident à se calmer (objets réconfortants, images à admirer, plantes…). Il est important d’enlever un maximum de sources de distraction, tels que les objets bruyants et très colorés. Pour que votre enfant ait envie de venir passer un moment ici, nous vous conseillons d’organiser cet espace avec lui, en fonction de ses préférences.
  2. Commencer progressivement : Les premières séances peuvent durer seulement 3 à 5 minutes, afin que l’enfant s’habitue à rester calme et assis pendant cette période. Vous pouvez utiliser un chronomètre pour vous aider à respecter le temps fixé et augmenter le temps des séances graduellement jusqu’à atteindre 1 minute par âge de l’enfant. Par exemple, un enfant de 4 ans fera 4 minutes, alors qu’un enfant de 8 ans pourra en faire 8.
  3. Intégrer l’exercice de pleine conscience dans votre routine quotidienne : En le planifiant le matin parmi vos habitudes ou le soir avant le coucher, il sera plus facile de s’en souvenir et donc que cette pratique devienne une habitude. Si l’anxiété de votre enfant est principalement présente le soir, le moment précédent le coucher permet de créer un temps calme et apaisant avant la nuit.
  4. Pratiquer l’exercice ensemble avec votre enfant :
    Dans un premier temps, il va être plus facile pour votre enfant de vous imiter pour comprendre les attentes de l’exercice. Certains éléments tels que les respirations peuvent être difficiles à compter au début. Pour cela, vous pourrez compter à voix haute avec lui jusqu’à ce qu’il comprenne le sens de l’exercice. Par la suite, vous pourrez l’amener à compter par lui-même dans sa tête.De plus, le temps passé à deux, en complicité avec l’enfant, va être une première source d’apaisement pour votre enfant. Il va alors se sentir en confiance et soutenu dans cette démarche.
  5. S’inspirer de la méditation guidée ou de la visualisation : De nombreux livres avec CD et sites internet, comme sur YouTube, existent pour pratiquer la pleine conscience avec les enfants. L’exercice est simplifié, car vous avez simplement à écouter la séance pour la pratiquer. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous approprier les histoires pour les raconter vous-même à votre enfant.
  6. Laisser place à la créativité de votre enfant : C’est en personnalisant la démarche que votre enfant va pouvoir s’approprier l’exercice et faire en sorte que cela ait du sens pour lui. Il va peut-être ainsi pouvoir nommer ce qu’il ressent dans cet exercice, et pouvoir faire le parallèle avec ce qu’il ressent quand il est anxieux. Pour cela, vous pouvez l’aider dans son cheminement et l’appropriation de ses émotions.

Collaboration spéciale de Laura Artus étudiante en ergothérapie
Laura est finissante à l’Université Laval. Elle a déjà obtenu son diplôme en ergothérapie en France et complète maintenant son équivalence lui permettant d’exercer le métier d’ergothérapeute au Québec. Laura a décidé de joindre le Groupe Ergo Ressources à la fin de son stage. Elle pratiquera donc dès le mois de janvier à notre clinique de Québec.

L’article a été rédigé par Laura Artus dans le cadre de son stage sous la supervision de Mariann St-Hilaire.

Vous voulez en savoir plus?

Vous soupçonnez des retards de motricité fine et/ou de motricité globale chez votre enfant?

Consultez nos grilles de dépistage sur notre site du CREDE (Centre Régional d’Ergothérapie pour le Développement de l’Enfant).

Mariann St-Hilaire

Ergothérapeute depuis 2002 elle dédie sa pratique aux enfants depuis ses débuts. Elle pratique en milieu clinique, dans les écoles et les CPE. Elle a développé une expertise au niveau de la sélectivité alimentaire en plus de sa pratique régulière (difficultés motrices et sensorielles). Récemment, elle a créé un programme d'activité pour favoriser l'interaction entre les enfants d'un CPE et une clientèle de personnes âgées. Mariann participe à la publication des Ergotrucs depuis plus de 10 ans.
Fermer le menu
Fermez le panneau

Contactez-nous :

Siège social
329, chemin du Richelieu, McMasterville, Québec J3G 1T8​

Appelez-nous!
450 467-3513

Nos heures d’ouverture
Lundi : 10 h 30 à 18 h
Mardi : 8 h à 18 h
Mercredi : 7 h 30 à 14 h
Jeudi : 8 h à 15 h
Vendredi : 8 h à 16 h
Samedi et dimanche : fermé

Suivez-nous :

Nos ergotrucs et infolettres :